Umberto Berzotti, De ce que l'on fait, dit et pense. Ou: Le paysan, le bourgeois et le héro.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Umberto Berzotti, De ce que l'on fait, dit et pense. Ou: Le paysan, le bourgeois et le héro.

Message  Mouquet de Chaubeuil le Jeu 18 Aoû - 7:23

Umberto Berzotti, De ce que l'on fait, dit et pense. Ou: Le paysan, le bourgeois et le héro.

De ce que l'on tresse

Le paysan tresse son filet, tôt dans la saison.
Le bourgeois fait tresser les cheveux de sa fille, tôt le matin.
Le héro tresse la corde qui sera en noeud coulant, tôt dans sa vie.

De ce que l'on coupe

Le paysan coupe son pain sec, et en espère d'autre.
Le bourgeois coupe ses profits, par son opulence.
Le héro coupe ses rations, et ne s'en plaint pas.

De ce que l'on brûle

Le paysan brûle son bois, pour point n'avoir froid en hiver.
Le bourgeois brûle son billet, pour point que son beau-père ne le trouve.
Le héro brûle l'impie, pour point que l'Empire n'en souffre.

De ce que l'on boit

Le paysan boit l'eau du ruisseau, car il est proche.
Le bourgeois boit le vin de la saison, car il est cher.
Le héro boit les paroles du prêcheur, car il est juste.

De ce que l'on mange

Le paysan mange le gruau du blé qu'il a fait pousser.
Le bourgeois mange le porc qu'il a fait acheter.
Le héro ne laisse pas la nourriture embrumer ses pensées.

De ce que l'on digère

Le paysan digère peu; il n'a pas beaucoup mangé.
Le bourgeois digère bruyamment: il a fait grasse ripaille.
Le héro digère l'esprit tranquille: il a fait violence à l'ennemi.

De ce que l'on ridiculise

Le paysan ridiculise le porc de son voisin, parce qu'il est petit.
Le bourgeois ridiculise le paysan, parce qu'il est pauvre et sale.
Le héro ridiculise tous ceux qui tentent de le ridiculiser.

De ce que l'on se défie

Le paysan ne se défie que de peu de choses; par naissance, il connait sa place.
Le bourgeois se défie du noble; par l'or, il croit en être un.
Le héro se défie de tout, hormis son Père.

De ce que l'on prie

Le paysan prie Zarus.
Le bourgeois prie Zarus.
Le héro prie Zarus.


De ce que l'on défend

Le paysan défend sa ferme, car dedans sont ses récoltes.
Le bourgeois défend son commerce, car dedans sont ses profits.
Le héro défend son temple, car dedans est son Père.

(À suivre.)
avatar
Mouquet de Chaubeuil

Messages : 2987
Date d'inscription : 29/06/2010
Age : 33
Localisation : L'Atlantide.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum